Rupture Digue et Inondation.

Le 29 décembre 1951 eut lieu en Gironde une tempête exceptionnelle.

À La Tes­te elle occasionna trois brèches dont l’une mesurait trente – cinq mètres, dans la digue des Prés Salés est. Les pouvoirs publics avaient prévu d’aider à la remise en état des ouvrages sinistrés appartenant à des collectivités. L’Administration, estimant que la digue protégeait des maisons et des terrains cultivés situés en arrière provoqua alors la création d’une association syndicale regroupant la Société des Domaines des Prés Salés, détentrice des Prés Salés est, et divers propriétaires de terrains contigus.

Ce groupement pourrait bénéficier de subventions. Quant à la commune de La Teste, elle entra dans l’Association le 14 octobre 1952. Les dépenses de réparation de la digue furent réparties entre les membres proportionnellement à la surface de leurs terrains.Cependant plusieurs petits propriétaires intentèrent un recours devant le Tribunal Administratif de Bordeaux. La contestation se renforça encore lorsque, le 16 février 1957, une nouvelle tempête rouvrit la brèche de la digue qui venait d’être réparée.

( source Société Historique Arcachon et Pays e Buch- Shaapb.fr)

en consultant les niveaux actuels sur Google earth on peut en déduire que la zone inondée était assez vaste ( cf graphique ci joint)

Au coefficient 110 la pleine mer est de 1m50 au dessus du bord du canalot, par forte tempête et vent d’Ouest elle peut monter à 1m80. ceci correspond à une submersion de entre 80 cm et 1m 50 dans la zonz inondée.

Des habitants de l’avenue des Ostréiculteurs agés de 10 ans à l’époque se souviennent fort bien de cette inondation.

Estimation zone inondée

triangle: Av des ostréiculteurs/ bvd de Curepipe/ rue moulin des bordes

Leave your comment