Lettre ouverte au maire de La Teste.

Rien ne sera fait pour la sécurité de l’avenue des Ostréiculteurs avant 2024, au mieux.

Nous proposons des solutions immédiates pour assurer la sécurité :

  • Délimitation d’une voie protégée réservée aux piétons. Ceci réduit la largeur de la chaussée et la vitesse des véhicules.
  • Mise en place de chicanes pour limiter la vitesse.
  • Panneaux de limitation de vitesse à 30 Km/h.

M. le Maire,

La réunion de travail à la mairie le 29 Septembre a montré que rien ne sera fait pour la sécurité de l’avenue des Ostréiculteurs avant 2024, au mieux.


Les habitants consultés du quartier sont furieux.

Le quartier a nourri beaucoup d’attentes concernant la nouvelle équipe municipale et sa capacité à agir.

Pendant la campagne électorale vous avez déclaré: «La Teste ne peut abandonner la responsabilité de l’aménagement de son port ».


En attendant un plan d’aménagement global de l’avenue, nous proposons des solutions immédiates pour assurer la sécurité :

  • Délimitation d’une voie protégée réservée aux piétons. Ceci réduit la largeur de la chaussée et la vitesse des véhicules.
  • Mise en place de chicanes pour limiter la vitesse.
  • Panneaux de limitation de vitesse à 30 Km/h.

Ces solutions sont économiques et rapides à mettre en œuvre.

Vous n’avez pas souhaité examiner de solution court terme lors de la réunion du 29 septembre.

Nous vous proposons de nous rencontrer pour déterminer ce qui peut être fait à court terme pour la sécurisation de l’Avenue.  

D’autant plus que la sécurité routière est de la seule responsabilité du maire de la commune (*). 

Veuillez agréer, monsieur le Maire, l’expression de nos respectueuses salutations. 

AVDO

Association des Riverains et Amis de l’ avenue des Ostréiculteurs

(*) Défaillance dans l’exercice des pouvoirs de police

(notamment les articles L 2212-2 , L2213-1 et L2213-24 du Code général des collectivités territoriales).

En tant qu’autorité de police le maire dispose de prérogatives importantes qui peuvent influencer négativement ou positivement sur la sécurité routière.

Il peut à cet égard engager sa responsabilité à plusieurs titres :

– soit en prenant des mesures de police qui s’avèrent malheureuses ou insuffisantes ;

– soit en s’abstenant de prendre des mesures de police pour remédier à une situation dangereuse dont il a ou dont il aurait dû avoir connaissance…

Leave your comment